Denis ZAMMIT

A propos

                                                                       
Traverser l’espace, le temps. Chaque regard importe. Là où l’artiste offre son intériorité en partage, les regards se croisent et s’interrogent. Aucune réponse ne sera donnée mais plus que tout, le champ de discussion pourra s’ouvrir.

Crossing space and time, every look matters. At the place where the artist shares his interiority, the looks meet and wonder. No answer will be given but more than all, discussion will be able to start and extend.                                                                                                                  
Paysages abstraits Je tente avant tout de parler de nature, dans sa notion d’espace et de temps. L’interaction de cette nature extérieure qui m’imprègne jours après jours de ses paysages environnants et, ma propre nature intérieure qui digère cette nourriture visuelle, consciemment et inconsciemment. Le minéral fait partie intégrante de ma recherche, dans sa texture, les possibilités de variations qu’il propose et toute l’intensité de sa matière. Dans le végétal je recherche plus particulièrement une approche de la couleur et de l’interaction de celles-ci dans la notion de transparence, de luminosité et d’obscurité. Dans cet espace créé, issu d’une conversation avec l’œuvre, où matières et couleurs cristallisent mon ressenti entre abstraction et figuration, la notion d’échelle joue un rôle important.
Sa flexibilité me permet de chercher des intensités similaires, autant sur la surface d’un simple minéral de quelques centimètres que, de manière plus large, dans l’espace ouvert d’une vaste prairie ou le pan entier d’une montagne. Je me pose ainsi la question du  « où sommes-nous » ou plus exactement du « où suis-je » quand ma nature intérieure peut perdre tout repère de grandeur et voyager de la même façon entre infiniment grand et infiniment petit. Dans leur capacité de lecture, l’œil et l’esprit peuvent moduler l’espace et lui donner une mesure adéquate à ma propre réflexion ou ma propre méditation.
En ce qui concerne la notion de temps, je tente également d’inscrire son empreinte ainsi que sa flexibilité. C’est en premier lieu la manifestation de l’érosion qui va m’intéresser. Le temps use les matières et je tente de faire de même en juxtaposant les couches successives de couleurs pour ensuite les éroder avec différents outils. Ainsi cela me permet de dévoiler ce qui a été, ce qui reste maintenant et peut-être même de laisser entrevoir le devenir de cette surface. Comme pour ma nature intérieure qui voyage entre passé, présent et futur, le reflet de cette flexibilité du temps se cristallise dans les stries de la matière, sa rugosité et ses lignes creusées telles des sillons de vie. Ainsi je tente de resserrer ce lien entre ma nature profonde et ce que je vois dans la nature environnante pour peut-être essayer de découvrir un peu plus qui je suis. Chacune de mes peintures est unique tout en faisant partie intégrante de l’ensemble de mes créations, et présente une vision différente de chacun de ces espaces.           
C’est pourquoi je ne souhaite pas leur donner de titres, qui contrairement à ma démarche, me semblerait enfermer le tableau dans une direction. Je préfère les dater, ce qui me permet d’ouvrir un champ personnel pour chaque spectateur. Le brou de noix, l’encre, la cire, les pigments liant acrylique et liant huile, la cendre, le sable sont les médiums que j’utilise. J’aime leur capacité d’interaction, de mélange, de dispersion et d’effacement. Ils me donnent aussi toute la liberté d’interprétation dont j’ai besoin pour entrer en discussion avec l’œuvre en devenir.

Abstract Landscapes

I try to talk about nature in the notion of time and space. Everything that surrounds nature is the beginning of my inspiration and fills me both consciously and unconsciously.

The mineral is an important part of my research. I’m interested in its texture and all the possibilities of the variation it offers.    

For the vegetal, I’m much more interested in how colors interact between transparency, brightness and darkness. In this space I’ve created, after my interaction with the painting, where colors and textures show my feelings between abstraction and figuration, the idea of scale is very important.

I can find as much inspiration and intensity in a tiny stone, a mountainside or a large meadow.

It’s like asking myself “where am I”, when my vision can be lost between the infinitely big and the infinitely small. In their ability of understanding, vision and mind can modulate the space and give it an adequate measure of my own thought. When it comes to the notion of passing time, I also try to show its print on our lives. I’m particularly interested in the idea of erosion. Like the time erodes the material, I try to do the same. By putting layer after layer of colors and textures, Then I scrape each one with different tools. And so, all the part of my painting can come to light. It’s like a vision of what it was, what it is and what may be. By this way, I show the lines and the prints of years which appear day after day.

Each of my painting is unique and is at the same time a part of my whole creation too. I don’t want to title them because it seems to me too restricting, as if giving just one interpretation.

I prefer dating them, like a starting point.

Walnut stain, ink, wax, ashes, sand, acrylic and oil pigments are the mediums which I use. I like their ability to interact, to mix, and disappear. They also give me all the liberty of interpretation that I need in order to have some give and take with the artwork in progress.